NEUROFEEDBACK

NEUROFEEDBACK

C’est quoi le neurofeedback ?

Issu des neurosciences, le neurofeedback est une technique informatisée d’entraînement et de ré-équilibration de l’activité électrique cérébrale utilisant la neuroplasticité.

Cette méthode permet au cerveau de s’auto-corriger et de retrouver un équilibre stable.

Son application sur les troubles psychiques et cognitifs en fait une technique de neurothérapie très performante.

Le neurofeedback est basé sur la notion de retour d’information (feedback en anglais) au cerveau. Le cerveau apprend et se développe grâce aux retours d’informations qu’il perçoit de l’environnement extérieur et des actions accomplies par l’organisme. Par ces retours d’informations, le cerveau se réorganise et progresse. Ces mécanismes ne sont pas conscients mais automatiques, gérés par le cerveau lui-même sans que nous puissions l’influencer.

Le neurofeedback consiste à recueillir des informations sur l’activité électrique du cerveau pour l’inciter à se réorganiser en vue de compenser un dysfonctionnement.

Le principe du neurofeedback consiste ainsi à aider le cerveau à se réparer lui-même et à permettre au patient de mieux maîtriser son activité cérébrale.

Plus concrètement, le neurofeedback se déroule de la manière suivante :

  • Des électrodes (5) sont placées sur le crâne du patient pour enregistrer l’activité cérébrale.
  • Ceci se fait de manière totalement indolore .Le patient est détendu sur un divan et écoute de la musique
  • Le praticien transmet en temps réel les informations de l’enregistrement sous forme de messages visuels ou auditifs.
  • En général, entre 6 et 12 séances sont recommandées.

Dans le monde, environ 10 000 praticiens pratiquent le neurofeedback, principalement aux États-Unis (90 % des patients traités dans le monde). En Europe, la technique est surtout développée en Suisse. Elle se développe très rapidement en France.

À noter : compte tenu du coût important des machines, les séances de neurofeedback sont relativement chères (90€) et rarement prises en charge par les complémentaires santé.

Neurofeedback : dans quels cas est-il recommandé ?

Cette technique est conseillées dans de multiples circonstances chez les adultes mais aussi chez les enfants, notamment :

l’anxiété,
la dépression,
l’épilepsie,
l’autisme,
les migraines,
les troubles du déficit de l’attention (TDA) chez les enfants (avec une efficacité revendiquée comme supérieure aux médicaments),
l’énurésie (fuites urinaires nocturnes),
le somnambulisme,
les troubles du sommeil (insomnie, réveils nocturnes, difficultés d’endormissement), et en particulier chez les enfants les cauchemars et les terreurs nocturnes,
le bruxisme (grincement des dents),
les troubles psychiatriques,
la dépendance à l’alcool et les autres addictions.

Sachez que le neurofeedback peut également être utilisé en dehors de toute indication médicale pour engendrer une profonde relaxation et un état méditatif.

Voir le lien neurofeedback thérapie de demain.

Back to Top